• Patience...

    Le temps s'est déjà bien radouci, mais on est jamais à l'abri de nouvelles gelées. Le jardin ne ressemble pas à grand chose. Oui, je sais, c'est dur comme jugement, mais mon jardin est un jardin de printemps et d'été. Il devient progressivement,au fil de mes lectures, expériences et discussions un peu plus un jardin d'automne. Il est vrai que le jardinier débutant fait souvent le choix de plantes très connues, très florifères, mais très éphémères aussi. Petit-à-petit, il découvre les vivaces, les rosiers, les graminées, etc...et enrichit son jardin de trésors dont il ignorait jusqu'à l'éxistence. Vous l'aurez noté, il s'agit un peu du parcours de votre serviteur. Ainsi, le jardin invite chaque année quelques plantes nouvelles dont l'intérêt ne se limite pas à la période qui va d'avril à septembre. Tout ce petit décor est en outre assez lent à se mettre en place, à s'étoffer. D'ici quelques années ( quand je muterai ?  ) il aura atteint sa pleine maturité, et l'ensemble devrait être très différent de ce que j'ai vu en m'installant. Mon petit "laboratoire" aura pris forme, et je serai ainsi mieux armé pour aborder ma prochaine"oeuvre verte".

    En attendant, je m'inquiète pour les plantes déjà en place, et en particulier pour ce rhodo en grand pot sur la terrasse. Ses feuilles retombent comme un parapluie fermé. Le reste n'a pas l'air atteint, mais rien n'est sûr.

     

    On m'a aiguillé vers Phytophthora cinnamomi, une maladie qui peut atteindre aussi bien les parties souterraines qu'aériennes de la plante. Je vais continuer à le surveiller attentivement. Si c'est bien l'affection en question, il n'y a de toutes façons pas grand chose à faire, l'arbuste étant à terme bon pour la poubelle.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :